Étiquette : Maxime

Valérian Debétaz Lausanne Foxes 5 questions à

5 questions à … Valérian Debétaz

Cette semaine, les 5 questions vous permettent de faire connaissance avec un des derniers arrivés dans la famille des Foxes: Valérian. Physio (ndr: on recrute malin!) multisportif, Valérian a apporté son énergie et sa bonne humeur au club, et c’est Maxime qui vous le présente au maximum dans cet article!

Salut Valérian ! Toi et ta copine, Pauline, avez commencé le dodgeball récemment. Qu’est-ce qui t’as donné envie de commencer?

Ce qui m’a donné envie de commencer, c’est parce que c’est un sport qui permet de se dépenser énormément et qui me rappelle un peu les jeux de l’époque comme la balle à deux camps. Greg nous a aussi motivé à venir essayer et perso mon truc c’est d’essayer tous les sports possibles alors c’est clair que j’ai sauté sur l’occasion!

Et de continuer?

Si j’ai continué c’est surtout parce que l’ambiance de l’équipe est incroyable! J’ai essayé plusieurs fois d’intégrer de nouvelles équipes dans le cadre du volley et chaque fois ce qui a pêché c’est l’ambiance dans le groupe alors que là je me suis senti directement super à l’aise. En plus de ça j’ai découvert un peu le côté stratégie du sport qui a fini de me convaincre 😉

Ton “move” que tu aimes le plus dans le jeu ?

Mon move préféré… dur à dire vu le peu d’expérience hahaha! Je pense qu’en condition réelle le catch serait mon move préféré parce qu’il est dur a placer et aussi parce qu’au moment ou tu catches la balle tu peux faire un clin d’œil à celui qui te l’a envoyé pour lui dire “allez salut!” et comme en plus un pote revient sur le terrain … tout bénéf! Le catch, c’est le move le plus utile mais aussi très dur à réaliser c’est surement pour ça que c’est mon préféré pour l’instant.

Le côté compétitif t’intéresse-t-il? Pour ceux qui ne le savent pas, nous avons un Championnat suisse regroupant trois clubs (bientôt quatre!) et l’équipe Suisse va deux fois par année participer à des compétitions européennes.

C’est clair que le côté compétitif m’intéresse. Quand je fais un sport je m’investis forcément à fond et j’espère m’améliorer en permanence. Le fait qu’un nouveau club soit créé montre que le dodgeball est en évolution et c’est très bien! Quant aux événements internationaux, je pense clairement ne pas avoir le niveau pour y aller mais c’est clair que ça me plairait, que ça soit pour la compétition mais surtout pour partir avec l’équipe!

Est-ce que tu pratiques un autre sport en parallèle? Et avant le dodgeball?

Oui en ce moment je fais du volley. Oulaaa avant le dodgeball j’en ai pratiqué plein! Comme je l’ai dit, mon passe-temps c’est d’essayer le plus de sport possible donc dur de tous les citer mais les sports dans lesquels je me suis investi mais que j’ai arrêté en partie, ça serait le foot, le tir-à-l’arc et la grimpe.

On a eu pas mal de blessures ces derniers temps. En tant que physio, tu as un avis/des conseils?

En tant que physio junior, 6 mois d’expérience dans le métier, je me permettrai pas de donner des conseils. Après si je devais obligatoirement en donner, ça serait de ne jamais sauter l’échauffement. Même si c’est la partie chiante qu’on oublie souvent (moi le premier 😂) elle est indispensable dans la prévention des blessures et permet bien souvent de les éviter. C’est malheureusement impossible d’éviter toutes les blessures et le fait qu’il y en aie beaucoup en ce moment reste à mon avis une coïncidence.

Merci Valérian ! A+

Encore une fois, merci à ce bon Maxime pour cette interview très intéressante, qui nous permet d’en savoir un peu plus sur notre nouveau joueur. En attendant la semaine prochaine, découvrez ou redécouvrez les interviews de MaximeGregVincent, Carole, Joane et Omer

Lausanne Foxes Maxime 5 questions à

5 questions à … Maxime Val

Les 5 questions s’enchaînent, mais ne se ressemblent pas! Aujourd’hui, Greg interroge Maxime, pour notre plus grand bonheur! De Stockholm à Lausanne en passant par Lignano, la République Tchèque et la Suisse allemande, cette interview va vous faire voyager!

Greg : Salut Maxime! 

Maxime : Hello!

Aujourd’hui, c’est la 2ème journée de championnat. Fin de la journée pour toi, comment tu te sens ?

Euh bien, c’était cool. Ça faisait plaisir de voir autant de monde sur le terrain et en dehors, qui étaient là pour nous soutenir, c’était vraiment chouette. Et je crois qu’on a fait de jolis matchs, on a tout gagné, c’est chouette !

Oui très très bonne journée aujourd’hui! Deux très très bons matchs. C’était sympa, ça fait plaisir tout ça. Un peu plus par rapport à toi, Maxime, comment es-tu arrivé dans le monde du dogeball ?

Euhhhhmmmm alors euh c’est une histoire un peu marrante, un peu un hasard. En fait j’ai un super bon pote du gymnase, enfin deux supers bons potes: Melvic qui est un joueur du club et Lilian qui habite à Stockholm. Et de temps en temps on se fait des soirées gaming. Lors d’une de ces soirées, on s’est retrouvé Lilian, Melvic et moi à discuter sur Skype et la copine de Melvic (ndr: Joane, joueuse des Foxes) a dit : « ouais, maintenant tu arrêtes de jouer Melvic! Ou alors vous pouvez continuer à jouer, mais Maxime doit venir à l’entrainement ouvert demain pour essayer ». Et du coup on a scellé le deal comme ça. On a encore joué 2 heures et le lendemain matin je me suis retrouvé en train de tester le dodgeball. J’ai trouvé ça hyper cool, hyper ludique. Et c’est vraiment cet aspect qui m’a beaucoup plu dans le dodgeball, c’est que c’est très ludique et on se marre tout de suite. Et j’ai continué, et ça fait une année à peu près que j’en fait.

Okay très bien, belle arrivée en tout cas ! 3ème question, l’année passée tu as participé au championnat européen de dodgeball à Lignano, tu faisais partie de l’équipe mixte. C’est quoi ton meilleur souvenir ?

Hummm… Mon meilleur souvenir…. Alors je vais en donner deux, un sportif et un en dehors du sport. Le meilleur souvenir sportif, c’est quand on a joué contre l’Italie. Donc on a perdu… 24 euh… non 32 euh non 34 à 0… Donc c’était vraiment un match qui était dur, mais c’était cool de voir des mégas bons joueurs, et qu’il y a quand même quelques manches qu’on a réussi à leur prendre (ndr: visiblement pas, puisque vous avez perdu 34-0… ça sent la manipulation tout ça!). Et du coup, il y a une manche où j’ai presque eu l’espoir de ga… enfin qu’on gagne la manche! Il restait un italien en face et on était tout fou et puis bon, il nous a quand même tous éliminés mais c’était vraiment des bons souvenirs, c’était vraiment chouette au niveau sportif! Et en dehors du sport, il y a vraiment une bonne ambiance, c’est très compétitif pendant les matchs mais en dehors c’est vraiment hyper cool. Tout le monde est assez ouvert à discuter malgré les rivalités durant les parties. Notamment la dernière soirée où on a fait une méga fête tous ensemble et dansé avec les suédois complètement fous, les anglais ivres morts et les autrichiens avec leur musique à fond, c’était vraiment des bons souvenirs.

La fameuse soirée du gala ?

Voilà c’est ça !

Okay super merci ! Dans environ 3 semaines, il y a la Coupe d’Europe Centrale qui se passe en République Tchèque, si je ne me trompe pas, tu y vas !? (Maxime : Yes !) Tu la sens comment, cette CEC ?

Ben là j’ai été un peu malade ces derniers temps, donc je me suis moins entraîné, du coup là je ne suis pas hyper chaud pour l’instant… Mais il reste deux semaines et je vais essayer de venir à tous les entraînements pour être au top du top. Et cette fois je vais jouer en homme, pas en mixte, du coup je me réjouis d’essayer de voir quelles sont les différences. J’avais beaucoup aimé jouer en mixte donc on verra si j’aime aussi jouer en homme.

Une nouvelle expérience, ce qui changera un petit peu ! Dernière question Maxime, le dodgeball en Suisse dans 10 ans, tu vois ça comment ?

(Maxime réfléchit dans sa tête pendant bien 10 secondes) Alors il faut savoir qu’en 2020, il y a la CEC, donc la Coupe d’Europe Centrale, événement auquel on participe dans 2 semaines, qui sera organisée en Suisse. Donc ça j’espère que ça va un peu booster le dodgeball en Suisse. Et dans 10 ans, ben j’espère que ça se sera développé, qu’on aura des clubs pas seulement en Suisse romande mais aussi en Suisse allemande. Et qu’il y ait cette bonne vieille rivalité Suisse allemande/Suisse romande qui se mette en place histoire qu’on ait des championnats avec vraiment plus d’enjeu on va dire que les personnes que l’on connait là autour. Et je pense que ça sera cool !

La bataille du Röstigraben !?

C’est ça ouais, qu’on va gagner bien sûr !

Merci beaucoup à Maxime qui a bien voulu se prêter au jeu du micro, bonne chance à toi !

Et merci à Greg d’avoir pris le temps de réaliser cette interview malgré ses examens (on croise les doigts (lol) pour toi!). En attendant de voir vers qui Maxime se tournera, lisez ou relisez les interviews de GregVincent, Carole, Joane et Omer