Étiquette : 5 questions à…

Lausanne Foxes George 5 questions à interview

5 questions à … George Fish

Le grand retour des 5 questions se fait en grandes pompes avec une interview de George par Lucas! Ces deux anglophones nous régalent avec une interview en anglais et traduite en français! Alors faites votre choix pour apprécier au mieux la discussion entre les deux plus grands bavards du club (c’est une blague, ils ne parlent jamais. JAMAIS…) !

Click here to be teleported straight to the english version of the interview! 

Lucas : Salut Georges !

Georges : Salut ! (voix bizarre)

Comment Vas-tu ?

Bien.

Ce n’était pas l’une des 5 questions…

Haha sympa.

J’ai entendu dire que tu fais un travail révolutionnaire à l’EPFL, peux-tu nous dire ce que tu fais ? et comment ton travail va sauver le monde ?

Ahahahah… Je fais un doctorat en physique-chimie… Essayant fondamentalement de comprendre comment fonctionnent les technologies solaires nouvelles ou spécifiquement les matériaux pour la technologie solaire. Dans l’espoir qu’en les comprenant mieux, on pourra ensuite développer de meilleurs matériaux. Et puis sauver la planète à travers les énergies renouvelables. (voix arrogante)

Vous êtes un héros. Comment avez-vous commencé le dodgeball en Angleterre ?

J’étais juste à l’université, donc pendant la première semaine d’université au Royaume-Uni il y a comme une grande foire dans presque toutes les universités, où tous les clubs et sociétés ont des stands. Et vous pouvez juste faire le tour et vous inscrire à des choses au hasard. Puis je me suis fait bombarder de courriels, puis je me suis inscrit au club de dodgeball et décidé d’aller à l’entraînement test. J’ai tellement aimé ça que j’ai continué à jouer.

Cool Cool. Et comment tu nous as trouvés ici à Lausanne ?

Mmh donc quand j’ai su que je venais à Lausanne, je ne pensais pas pouvoir continuer à jouer au dodgeball car c’est un sport de niche, alors j’ai juste cherché sur Google “Lausanne dodgeball”, ne m’attendant à rien. J’ai été très surpris quand la page facebook et le site sont apparus sur Google, c’est comme ça que je vous ai trouvé. [ndr: comme quoi ce site est utile, bande de mauvaises langues!]

Quelles sont les plus grandes différences entre le dodgeball anglais et le dodgeball suisse ?

Je pense que la plus grande différence est qu’ici tout le monde parle français. Ahahaha

Il y en a d’autres ?

J’ai l’impression que c’est assez similaire, je pense qu’en Angleterre et certainement à mon université, nous étions assez bruyants quand nous jouions. Plus bruyant qu’ici en tout cas. Mais à part ça, les tactiques sont assez similaires, ce genre de choses.

D’accord

Ça ne varie pas trop.

A votre avis, qui sera le champion d’Europe en titre à Newcastle ?

Oooh… pour quelle catégorie ?

Toutes.

Mmhm…

Et pourquoi?

Mmhm (longue pause)… Je suppose que pour les hommes, ce sera soit l’Angleterre, soit l’Autriche.

Choisis!

J’irai avec l’Angleterre, je soutiendrai mon pays. Pour les femmes je ne sais vraiment pas. Pourquoi pas la Suisse ? Pour changer un peu. Même si… haha, je soutiendrai probablement l’Autriche pour les femmes.

Et l’équipe des mixtes ?

(Longue pause) Probablement encore l’Angleterre, mais je m’attends à ce que l’équipe mixte Suisse s’en sorte bien.

C’est une bonne façon de faire de la lèche.

Hahahaha!

Si on te donne un million et on te demandes très gentiment, deviendrais tu résident suisse dans l’optique de jouer pour l’équipe suisse et les Lausanne Foxes?

Hum ouais. Mais ai-je besoin d’un million pour faire ça?

Je ne sais pas. (Pause gênante)… Mais tu dois rester pour toujours.

Ah pour toujours ?!!….. Oui, bien sûr!

Trop Beau ! Mais nous n’avons pas un million… (Pause gênante) Alors, à part t’amuser au dodgeball et au travail, que fais-tu pour remplir le reste de ton temps ?

Principalement d’autres sports comme le cyclisme et la course à pied, ce sont mes deux autres sports principaux.

La Suisse est donc l’endroit idéal pour ces sports.

Ouais, exactement.

C’est tout ce que j’avais à dire, merci beaucoup.

Merci! (dans un accent anglais)

Pour les initiés, bilingues de toutes sortes et amis étrangers, voici la version originale en anglais:

Lucas: Hi Georges!

Georges: HI!

How are you doing?

Good.

That wasn’t one of the questions…

Aha nice.

I heard you are doing groundbreaking work at the EPFL, Can you tell us what you do? And how your work is going to save the world?

Ahahah.. Hem So i’m doing a PHD in physical Chemistry. Specifically related to… basically trying to understand how new or different solar or materials for solar technology work. In the hope that by understanding them better, you can then go on to develop better materials. And then save the planet through renewable energy. (cocky voice)

You’re a hero. So how did you start dodgeball in england?

I was just at my university, so in the first week of university in the UK there’s like a big fair at pretty much every university where all the clubs and societies have like a stool (booth?) and you can just go around and sign up to like the most random stuff. Then get bombarded with emails… then I signed up to the dodgeball club and then decided to go along to the test session. Just enjoyed it so, so continued playing.

Cool Cool. And how did you find us here in Lausanne?

Mmh so when I knew I was coming to lausanne I didn’t think I could carry on playing Dodgeball since it’s quite a niche sport… So I just basically googled “Lausanne dodgeball”, expecting nothing to come up and I was very surprised when the facebook page and website came on google, so that’s how I found you guys.

What are the biggest differences between English dodgeball and Swiss dodgeball ?

I think the biggest difference is everyone speaks in french! Ahahahem…

Any others?

Hem I feel like it’s pretty similar I think maybe in england and definitely at my university we were quite loud when we played. Louder than we are here. But apart from that the tactics are pretty similar, stuff like that.

Okay.

It doesn’t vary too much

Who im your opinion is going to be the european championship title holder in Newcastle?

Oooh for which category?

All of them!

Mmhm…

And Why?

Mmhm (Long pause)… I guess for the men it’s going to be either England or Austria.

Choose one!

I’ll go with England, I’ll back my country. For the women I don’t really know. How about Switzerland! Mix it up. Although..haha I’ll probably back Austria for the women.

And the mix team?

(Long pause) Probably england again, but i expect the swiss mix team to do well there.

Good way to suck up!

Hahaha!

If we give you a million and ask you very nicely will you get the swiss residency and play with the swiss team?

Hem yeah. But do I need a million to do that?

I don’t know. (Akward pause) But you have to stay forever.

Oh Forever?!… Yeah of course!

Fuck yeah! But we don’t have a million… So besides the wicked fun you have at dodgeball and at work, how do you fill the rest of your time?

Mainly other sports like cycling and running, those are my main two other sports.

So Switzerland is the perfect spot for those.

Yeah, exactly.

That was all the questions thanks very much.

Merci! (Ugly english accent)

Pour des interviews 100% francophones, sans erreurs de déterminants et d’accents approximatifs (pour les accents approximatifs, en fait, je retire ce que j’ai dit), découvrez les 5 questions à … LucasBenjaminKimCorentinMaximeGregVincentCaroleJoane et Omer!

Lausanne Foxes Dodgeball Le Luluc à Lucas

5 questions à … Lucas Marshall

Habitué des interviews (Cartonrouge.ch, 24 Heures, LFM, etc.), et resta à ses heures perdues, notre cher prési-préz’ Benjamin passe aujourd’hui de l’autre côté du microphone, pour poser 5 questions à … Lucas! Loquace et guilleret, notre trébuchet va vous régaler!

Benjamin: Bonjour, bienvenue, cher Lucas!Tout comme le Président emblématique, vous faites partie des meubles. Premier tournoi en 2014, premier Euro en 2015, comment, selon vous, a évolué le dodgeball?

Lucas: Il a énormément évolué! Déjà, il y a beaucoup plus de monde qui vient aux entraînements, il y a plus de clubs et le niveau, même si toujours inférieur au mien, est pas mal.

Deuxième question. Vous êtes redoutable sur un terrain, pourriez-vous faire une faveur à tout le monde et nous donner deux points forts et deux points faibles que vous avez?

Points forts : Je pense que j’ai un bon tir et une vision du jeu hors-normes. Et pour les deux points faibles… je suis très grand, et ai donc beaucoup de surface à toucher. Pour le deuxième… [réflexion intense]… on ne dirait pas, mais je ne suis pas très mobile.

Alors on ne dirait vraiment pas du tout! La troisième question, mon cher ami! Ça va si vite, ça va si bien, alors que vous êtes connu par tout le monde pour être une pipelette. Vous êtes là depuis longtemps, mais avez fait que peu d’administratif jusqu’à maintenant, pourriez-vous nous dire ce que représentent les Foxes pour vous?

C’est un club que j’ai rejoint dès les débuts. Je l’ai vu grandir, oui, mais de loin, puisque je n’étais pas souvent là. Administrativement, je n’ai jamais rien fait, puisque… voilà… je n’ai pas envie, et aussi… je n’étais jamais là. Mais je sais qu’il est en très bonne main avec mon ami, Président des Foxes et de la Fédération Suisse, Benjamin Favre.

Et émotionnellement, qu’est-ce que ça vous a apporté?

Beaucoup de choses… [rires] Heuuu… beaucoup de gens géniaux, maintenant, que je connais! Que j’aime! Tous les jours! On ne le dirait pas parce que je les insulte tout le temps, mais je les adore et ils me font très plaisir à chaque fois que je les vois et qu’ils m’insultent aussi!

Quatrième question, avant-dernière! Mon Dieu, comme cela va vite! Il n’y a pas que le dodgeball dans la vie! Tout le monde sait que vous faites du hockey, pourriez-vous nous donner 3 autres de vos passions?

Alors… heu… Le hockey! Ah, mince je n’ai pas le droit de le dire. Oulah… j’aime bien aller faire des fléchettes avec un certain bonhomme. J’aime bien… heu… [attente et suspens insoutenable]… regarder le dodgeball…

Trois autres passions!

Je n’ai pas beaucoup de passions… écoutez, je passe tout mon temps à faire du sport… j’aime bien aller faire du basket.

Et une dernière?

Les jeux vidéos… c’est pas vraiment une passion… mais bon… Je suis plus passionné par les sports en général que par les jeux vidéo on va dire.

Finalement! À court terme, comment voyez-vous l’Euro 2019 à Newcastle? Et à long terme, le futur du dodgeball suisse?

Pour Newcastle, je vois bien au moins deux podiums, de deux certaines équipes, surtout l’équipe Mixte qui a un très bon coach! Et pour le dodgeball suisse, je me vois bien dans quelques années profiter des profits monétaires que fera cette association à but non-lucratif qu’est la Fédération Suisse de Dodgeball. Je me vois bien nous enrichir sur tous ces petits jeunes qui se lanceront des ballons et nous garderons toute la thune. Je vois que ça va bien se développer et ça va ramasser un max de flouze.

Merci beaucoup Monsieur Marshall, vous êtes absolument délicieux!

Effectivement, un régal cette interview! Si vous avez encore faim, jetez-vous avidement sur les 5 questions à … BenjaminKimCorentinMaximeGregVincent, Carole, Joane et Omer!

Carole Amandine Kim Lausanne Foxes Dodgeball

5 questions à … Kim Glardon

Le 4 mai est un jour un peu spécial pour les fans de Star Wars. Aux Foxes, nous n’avons pas raté cette occasion de vous faire un 5 questions à… un peu spécial également! Corentin et Kim se sont retrouvés pour vous faire partager leur passion pour la Guerre des Étoiles. 

Corentin : Bonjour Kim ! En ce 4 mai 2019 (MAY the 4th) et étant tous les deux des grands fans de Star Wars, je vais te poser mes questions sur toi, ce sujet et le dodgeball. Pour commencer, qui est le plus grand Jedi pour toi et pourquoi ?

Kim: Pour moi c’est Luke Skywalker. C’est le plus grand maître Jedi en considérant tout ce qu’il a fait pour rétablir l’équilibre, à mon avis, il est même au-dessus des Seigneurs Siths ! [Sans oublier qu’il est presque autodidacte !]

Toi t’es plutôt Voie de la Lumière ou Côté Obscur de la Force ?

Voie de la Lumière ! Je n’ai pas assez de haine en moi ni assez de rancœur ! [Pour l’instant…]

De qui serait composée ton équipe de dodgeball, si tu pioches dans les personnages de l’univers Star-Wars et Pourquoi ?

En tout cas pas de Stormtroopers, tout le monde sait qu’ils ne savent pas viser! [Rires] Bon, alors déjà Chewbacca parce que c’est le plus grand, le plus fort et j’en suis fan, d’ailleurs je suis triste que l’acteur original de la première trilogie soit décédé tout récemment (30 avril 2019 RIP)

Chewbaccim et Ludo la tortue NinjaKim déguisée en Chewbacca lors de son anniversaire (dansant avec une tortue ninja)

Et sinon… Hum, qui est-ce que je me mettrais d’autre… Je pense que mon équipe serait composée de personnages obscurs comme Dark Vador qui est aussi un tout grand (pas spécialement en taille cette fois-ci), très balaise, bien qu’il ait un petit penchant pour la voie lumineuse sur sa propre fin. Sinon Princesse Leïa (Normal elle est Badass). Ensuite je prendrais un petit Ewok parce qu’ils sont tellement CHOUS ! Et ça déstabiliserait surement l’autre équipe… Franchement, qui voudrait tirer une balle sur un tout petit Ewok ?J’engagerais forcément Luke Skywalker qui est comme je l’ai dit avant le meilleur Maitre Jedi pour moi ! Maitre Yoda, en dernier je prendrais! Il est petit, certes, mais quelle énergie ! Et quelle rapidité ! En plus ça doit être un fin tacticien !

Avec quel personnage de la saga voudrais-tu avoir une aventure de type charnelle ? Et pourquoi ?

Ouh! C’est une question assez difficile parce qu’il y a assez de jolies filles dans cet univers.. Il y aurait Jyn Erso, l’actrice qui joue, elle est physiquement pas mal ! (Felicity Jones / Rogue One) Ou sinon il y aurait aussi le passage [Classique !] où Princesse Leïa est retenue prisonnière par Jabba qui m’intéresse. [Rires] Bien que la tenue d’esclave soit un peu dégradante pour la femme en elle-même, ça ne me dérangerait pas de passer un peu de temps avec Leïa (Carrie Fisher) dans ce costume… ! [Rires]

Comme dernière question, contre qui (Jedi ou Sith) voudrais-tu te battre (au sabre laser pas au dodgeball !) pour avoir un maximum de chance de survie ou de gagner ?

Kylo Ren ! Même s’il est du côté Obscur, il a toujours au fond de lui un reste de bienveillance et de lumière. Je pense que ça doit être assez faisable de le détourner pour qu’il arrête ses conneries !!

Merci Kim pour ces réponses et à bientôt pour de nouvelles aventures dans une galaxie lointaine très lointaine !

Si l’article vous avez lu, et l’article vous avez aimé, alors les autres 5 questions à … vous pouvez découvrir: CorentinMaximeGregVincent, Carole, Joane et Omer

Corentin Vermot Suicide Lausanne Foxes Dodgeball Euro Glasgow 2018

5 questions à … Corentin Vermot

Homme singe, MVP, toy boy… Les qualificatifs ne manquent pas pour cette force de la nature qu’est Corentin. La machine de guerre des Foxes est aujourd’hui interrogée par Valérian, et vous découvrirez tous les secrets pour devenir une légende du dodgeball suisse!

Valérian: Hello !

Corentin: Salut !

Pour commencer j’ai appris que ton surnom c’était Coke… T’arrives à nous expliquer pourquoi ?

Au début j’étais un peu un surexcité sur le terrain du coup il m’ont appelé le cocaïnomane…

Très bien… et qu’est ce qui a amené un surexcité comme toi à faire du dodgeball ? t’as fait d’autres sport avant ?

J’ai essayé plein d’autres sports comme du badminton, de la course à pied des trucs comme ça mais c’était jamais assez un jeu pour moi. Le dodgeball c’est vraiment un jeu et c’est ça qui me plaît! Pour commencer c’est surtout Aline Rossel qui m’a poussé et voilà, j’ai trouvé ce jeu assez extraordinaire donc je me suis lancé.

Pour toi c’est donc un jeu mais j’ai pu voir et entendre que t’étais une sacrée machine ! Tu as notamment été élu MVP de l’Open de France l’an dernier. Est ce que maintenant que tu as été élu meilleur joueur d’un event, t’as la pression quand tu vas aux autres tournois ?

Non. Je me donne toujours à fond de toute façon. J’arrive pas à jouer tranquille. Après c’est aussi parce que j’ai des équipiers qui sont toujours au taquet et qui m’ont appris à être compétitif. Au début je voulais jouer et pas gagner. Le but c’était vraiment de me marrer alors que maintenant j’apprécie gagner.

Ok ! Je sais que y a un domaine dans lequel tu gagnes déjà tous le temps, c’est attraper la balle du centre, t’arrives à nous donner ta technique ?

Partir à temps et prendre le temps de prendre la balle.

Prendre le temps de prendre la balle … t’as pas l’impression d’avoir un avantage par rapport aux autres ?

Le truc c’est que j’arrive pas plus vite mais j’arrive à prendre la balle plus fort généralement.

Je sais que tu reviens de la CEC (Coupe d’Europe Centrale) en République Tchèque où tu as représenté la Suisse dans l’équipe mixte et masculine. Vous avez fait une très belle 4ème place en mixte et une 8ème chez les hommes, qu’est ce que tu penses de ces résultats ?

Ils sont représentatifs de la fatigue qu’on avait pendant ce tournoi. On a joué 14 matchs sur 2 jours et effectivement on a pas réussi à se battre sur tous les fronts. Malgré tout, je trouve que ça reste un beau résultat. On avance gentiment avec la nation et c’est cool ! L’année prochaine ça sera encore mieux !

Qu’est ce qui faudrait faire ? Recruter plus de monde ou améliorer la préparation?

Les deux. On était juste pas assez, mais après il faut penser au fait que c’est pas forcement des périodes où les gens peuvent se libérer et on peut comprendre aussi que les gens ne veuillent pas prendre congé ou dépenser de l’argent pour ça. A voir comment ça se passe à l’avenir mais plus de personne c’est clair et plus d’entraînement de toute façon parce qu’on est en retard par rapport aux autres nations.

En plus maintenant que les physios ont investi l’équipe y a moyen de faire quelque chose sur la préparation physique 😉

C’est clair mais ça c’est à vous de jouer !

Et pour finir, la Coupe d’Europe à Newcastle arrive. Quelle position tu penses pouvoir jouer ?

Top 5 pour les hommes, top 5 pour les femmes et top 5 aussi pour les mixtes. Des résultats qui prouvent qu’on a travaillé pour en arriver là.

Du coup merci et on attend ton interview avec grande impatience mardi prochain !

Et nous nous réjouissons aussi, car les 5 questions nous ont manqué! D’ici là, faites vous plaisir en lisant les interviews de ValérianMaximeGregVincentCaroleJoane et Omer

Valérian Debétaz Lausanne Foxes 5 questions à

5 questions à … Valérian Debétaz

Cette semaine, les 5 questions vous permettent de faire connaissance avec un des derniers arrivés dans la famille des Foxes: Valérian. Physio (ndr: on recrute malin!) multisportif, Valérian a apporté son énergie et sa bonne humeur au club, et c’est Maxime qui vous le présente au maximum dans cet article!

Salut Valérian ! Toi et ta copine, Pauline, avez commencé le dodgeball récemment. Qu’est-ce qui t’as donné envie de commencer?

Ce qui m’a donné envie de commencer, c’est parce que c’est un sport qui permet de se dépenser énormément et qui me rappelle un peu les jeux de l’époque comme la balle à deux camps. Greg nous a aussi motivé à venir essayer et perso mon truc c’est d’essayer tous les sports possibles alors c’est clair que j’ai sauté sur l’occasion!

Et de continuer?

Si j’ai continué c’est surtout parce que l’ambiance de l’équipe est incroyable! J’ai essayé plusieurs fois d’intégrer de nouvelles équipes dans le cadre du volley et chaque fois ce qui a pêché c’est l’ambiance dans le groupe alors que là je me suis senti directement super à l’aise. En plus de ça j’ai découvert un peu le côté stratégie du sport qui a fini de me convaincre 😉

Ton “move” que tu aimes le plus dans le jeu ?

Mon move préféré… dur à dire vu le peu d’expérience hahaha! Je pense qu’en condition réelle le catch serait mon move préféré parce qu’il est dur a placer et aussi parce qu’au moment ou tu catches la balle tu peux faire un clin d’œil à celui qui te l’a envoyé pour lui dire “allez salut!” et comme en plus un pote revient sur le terrain … tout bénéf! Le catch, c’est le move le plus utile mais aussi très dur à réaliser c’est surement pour ça que c’est mon préféré pour l’instant.

Le côté compétitif t’intéresse-t-il? Pour ceux qui ne le savent pas, nous avons un Championnat suisse regroupant trois clubs (bientôt quatre!) et l’équipe Suisse va deux fois par année participer à des compétitions européennes.

C’est clair que le côté compétitif m’intéresse. Quand je fais un sport je m’investis forcément à fond et j’espère m’améliorer en permanence. Le fait qu’un nouveau club soit créé montre que le dodgeball est en évolution et c’est très bien! Quant aux événements internationaux, je pense clairement ne pas avoir le niveau pour y aller mais c’est clair que ça me plairait, que ça soit pour la compétition mais surtout pour partir avec l’équipe!

Est-ce que tu pratiques un autre sport en parallèle? Et avant le dodgeball?

Oui en ce moment je fais du volley. Oulaaa avant le dodgeball j’en ai pratiqué plein! Comme je l’ai dit, mon passe-temps c’est d’essayer le plus de sport possible donc dur de tous les citer mais les sports dans lesquels je me suis investi mais que j’ai arrêté en partie, ça serait le foot, le tir-à-l’arc et la grimpe.

On a eu pas mal de blessures ces derniers temps. En tant que physio, tu as un avis/des conseils?

En tant que physio junior, 6 mois d’expérience dans le métier, je me permettrai pas de donner des conseils. Après si je devais obligatoirement en donner, ça serait de ne jamais sauter l’échauffement. Même si c’est la partie chiante qu’on oublie souvent (moi le premier 😂) elle est indispensable dans la prévention des blessures et permet bien souvent de les éviter. C’est malheureusement impossible d’éviter toutes les blessures et le fait qu’il y en aie beaucoup en ce moment reste à mon avis une coïncidence.

Merci Valérian ! A+

Encore une fois, merci à ce bon Maxime pour cette interview très intéressante, qui nous permet d’en savoir un peu plus sur notre nouveau joueur. En attendant la semaine prochaine, découvrez ou redécouvrez les interviews de MaximeGregVincent, Carole, Joane et Omer

Lausanne Foxes Maxime 5 questions à

5 questions à … Maxime Val

Les 5 questions s’enchaînent, mais ne se ressemblent pas! Aujourd’hui, Greg interroge Maxime, pour notre plus grand bonheur! De Stockholm à Lausanne en passant par Lignano, la République Tchèque et la Suisse allemande, cette interview va vous faire voyager!

Greg : Salut Maxime! 

Maxime : Hello!

Aujourd’hui, c’est la 2ème journée de championnat. Fin de la journée pour toi, comment tu te sens ?

Euh bien, c’était cool. Ça faisait plaisir de voir autant de monde sur le terrain et en dehors, qui étaient là pour nous soutenir, c’était vraiment chouette. Et je crois qu’on a fait de jolis matchs, on a tout gagné, c’est chouette !

Oui très très bonne journée aujourd’hui! Deux très très bons matchs. C’était sympa, ça fait plaisir tout ça. Un peu plus par rapport à toi, Maxime, comment es-tu arrivé dans le monde du dogeball ?

Euhhhhmmmm alors euh c’est une histoire un peu marrante, un peu un hasard. En fait j’ai un super bon pote du gymnase, enfin deux supers bons potes: Melvic qui est un joueur du club et Lilian qui habite à Stockholm. Et de temps en temps on se fait des soirées gaming. Lors d’une de ces soirées, on s’est retrouvé Lilian, Melvic et moi à discuter sur Skype et la copine de Melvic (ndr: Joane, joueuse des Foxes) a dit : « ouais, maintenant tu arrêtes de jouer Melvic! Ou alors vous pouvez continuer à jouer, mais Maxime doit venir à l’entrainement ouvert demain pour essayer ». Et du coup on a scellé le deal comme ça. On a encore joué 2 heures et le lendemain matin je me suis retrouvé en train de tester le dodgeball. J’ai trouvé ça hyper cool, hyper ludique. Et c’est vraiment cet aspect qui m’a beaucoup plu dans le dodgeball, c’est que c’est très ludique et on se marre tout de suite. Et j’ai continué, et ça fait une année à peu près que j’en fait.

Okay très bien, belle arrivée en tout cas ! 3ème question, l’année passée tu as participé au championnat européen de dodgeball à Lignano, tu faisais partie de l’équipe mixte. C’est quoi ton meilleur souvenir ?

Hummm… Mon meilleur souvenir…. Alors je vais en donner deux, un sportif et un en dehors du sport. Le meilleur souvenir sportif, c’est quand on a joué contre l’Italie. Donc on a perdu… 24 euh… non 32 euh non 34 à 0… Donc c’était vraiment un match qui était dur, mais c’était cool de voir des mégas bons joueurs, et qu’il y a quand même quelques manches qu’on a réussi à leur prendre (ndr: visiblement pas, puisque vous avez perdu 34-0… ça sent la manipulation tout ça!). Et du coup, il y a une manche où j’ai presque eu l’espoir de ga… enfin qu’on gagne la manche! Il restait un italien en face et on était tout fou et puis bon, il nous a quand même tous éliminés mais c’était vraiment des bons souvenirs, c’était vraiment chouette au niveau sportif! Et en dehors du sport, il y a vraiment une bonne ambiance, c’est très compétitif pendant les matchs mais en dehors c’est vraiment hyper cool. Tout le monde est assez ouvert à discuter malgré les rivalités durant les parties. Notamment la dernière soirée où on a fait une méga fête tous ensemble et dansé avec les suédois complètement fous, les anglais ivres morts et les autrichiens avec leur musique à fond, c’était vraiment des bons souvenirs.

La fameuse soirée du gala ?

Voilà c’est ça !

Okay super merci ! Dans environ 3 semaines, il y a la Coupe d’Europe Centrale qui se passe en République Tchèque, si je ne me trompe pas, tu y vas !? (Maxime : Yes !) Tu la sens comment, cette CEC ?

Ben là j’ai été un peu malade ces derniers temps, donc je me suis moins entraîné, du coup là je ne suis pas hyper chaud pour l’instant… Mais il reste deux semaines et je vais essayer de venir à tous les entraînements pour être au top du top. Et cette fois je vais jouer en homme, pas en mixte, du coup je me réjouis d’essayer de voir quelles sont les différences. J’avais beaucoup aimé jouer en mixte donc on verra si j’aime aussi jouer en homme.

Une nouvelle expérience, ce qui changera un petit peu ! Dernière question Maxime, le dodgeball en Suisse dans 10 ans, tu vois ça comment ?

(Maxime réfléchit dans sa tête pendant bien 10 secondes) Alors il faut savoir qu’en 2020, il y a la CEC, donc la Coupe d’Europe Centrale, événement auquel on participe dans 2 semaines, qui sera organisée en Suisse. Donc ça j’espère que ça va un peu booster le dodgeball en Suisse. Et dans 10 ans, ben j’espère que ça se sera développé, qu’on aura des clubs pas seulement en Suisse romande mais aussi en Suisse allemande. Et qu’il y ait cette bonne vieille rivalité Suisse allemande/Suisse romande qui se mette en place histoire qu’on ait des championnats avec vraiment plus d’enjeu on va dire que les personnes que l’on connait là autour. Et je pense que ça sera cool !

La bataille du Röstigraben !?

C’est ça ouais, qu’on va gagner bien sûr !

Merci beaucoup à Maxime qui a bien voulu se prêter au jeu du micro, bonne chance à toi !

Et merci à Greg d’avoir pris le temps de réaliser cette interview malgré ses examens (on croise les doigts (lol) pour toi!). En attendant de voir vers qui Maxime se tournera, lisez ou relisez les interviews de GregVincent, Carole, Joane et Omer

Lausanne Foxes Dodgeball Greg Zoni 5 questions à

5 questions à … Greg Zoni

Après s’être fait passer à la casserole par Joane, Omer prend le micro en main. Pour ces “5 questions à … “, il s’attaque au délicieux Greg, l’une de nos dernières recrues. L’occasion pour vous de faire connaissance avec cette force de la nature!

Omer: Bonjour !

Greg: Mais bonjouuuur !

Première question pour briser la glace, entrainement du dimanche terminé. Comment tu te sens ?

Euhmmmm, j’ai mal au bras (rires). J’ai déjà mal au bras depuis un petit moment à force de tirer… un peu trop fort (rires) Mais sinon ça va, ça fait du bien.

Ouais, ça permet de se défouler un petit peu.

Exact.

Alors, on commence les questions sérieuses. Sauf erreur, tu es l’un des derniers arrivés au sein des Foxes. Auparavant tu avais participé à plusieurs reprises aux entraînements ouverts avant de te décider à faire le pas et devenir officiellement à un joueur des Lausanne Foxes. Comment as-tu connaissance du Dodgeball et des Lausanne Foxes ?

Alors, le dodgeball… via le film, comme pas mal de gens. Pour les Foxes, ça a commencé avec Kim qui a invité ma sœur (et également sa collègue) à un des entraînements ouverts. Ensuite ma sœur m’a invité moi et c’est comme ça que je suis arrivé chez les Foxes. Et vu que c’est un peu le seul club que de toute façon je connais… et aussi le plus près on va dire (rires), c’est comme ça que je suis arrivé.

Ok, parfait. En tout cas on est très content de t’avoir dans l’équipe, ça fait toujours plaisir d’avoir des nouvelles têtes. Maintenant, j’espère que la prochaine question va nous amener à une info que peu de gens connaissent. De nombreux joueuses et joueurs ont des surnoms( par exemple FluFlu, Le Bazooka de Vufflens, Benno, etc. Je laisse deviner à nos lecteurs à qui ils appartiennent!) Est-ce que toi tu as un surnom et si oui quelle est son anecdote ?

Grand sourire, petit moment d’hésitation, et quelques rires s’enchaînent: La seule personne qui me donne un surnom… ben c’est ma sœur ! Personne d’autre ne me donne un surnom… Elle m’appelle “Kéké”. Franchement je sais pas pourquoi (fous rires!) Et ça date! (tout en faisant des gestes de mains confirmant l’âge de ce surnom)

Parfait, on tient une exclusivité ! Sinon, en dehors du dodgeball, est-ce que tu pratiques ou eus pratiqué d’autre(s) sport(s) ?

Alors j’ai eu fait d’autres sports, mais j’en fait plus à côté parce que j’ai plus le temps. J’ai fait 12 ans de Judo avant de commencer le dodge.

D’où ces bras qui envoient des tirs surpuissants !

Ça aide! (rires)

On poursuit avec le registre international. Cet été tu as rejoint l’équipe Suisse pour l’Euro en Italie, cela malgré le fait que tu étais blessé et que tu ne pouvais pas jouer… donc c’était vraiment super sympa de ta part ! On était aussi très content de t’avoir, car ça faisait une personne de plus dans le groupe Suisse et tu as apporté du tien dans la bonne ambiance mais aussi pour donner de la voix depuis les tribunes ! Même en tant que “non-joueur”. Premier Euro, première fois que tu as vu d’autres nations. Qu’est-ce que tu as pensé de cette expérience ? Est-ce que ça t’a donné des envies pour le prochain Euro ?

Ouais, alors clairement cet Euro c’était ouf ! C’était la première fois que je participais à une compétition internationale, donc c’était un peu tout nouveau pour moi. J’avais déjà vu les Foxes jouer ici et face à d’autres clubs, mais c’est vrai qu’en arrivant à l’Euro et en voyant ces autres nations comme l’Angleterre ou l’Autriche, on comprend qu’il y a un autre niveau aussi. C’est super impressionnant ! Mis à part ce côté, il y a aussi le côté fair-play, l’ambiance et les joueurs et joueuses des autres nations sont tous super sympas ! C’est un Euro, c’est sérieux, mais ça garde quand même une petite ambiance festive et vraiment hyper fair-play et sympathique derrière, et c’est ça que j’ai adoré ! Pour le prochain Euro, si je peux venir cet été je suis très très chaud et très très motivé. J’aime quand même bien la compétition et j’ai envie de voir ce que ça peut donner !

Donc pour les dates de l’Euro tu es libre/disponible ?

Je devrais (rires).

Avis aux coaches et recruteurs de l’Equipe Suisse 🙂 Dernière question… Pendant cet Euro, malgré le fait que tu ne joues pas… Que ce soit de loin ou sur les photos, on pouvait te voir avec un petit sac jaune (avec l’inscription Perskindol) en train de masser les bras, dos, nuques des joueurs et joueuses. Est-ce que peux m’en dire un peu plus à ce sujet ?

Ouais, vu que j’étais blessé… En se rapprochant du micro comme pour lui dire discrètement un mot à “l’oreille”: Pour ceux qui ne le savent pas, je me suis cassé le petit doigt au 2ème entrainement des Foxes (rires) Moi je suis toujours étudiant en physio, et je termine cette année. Vu que je ne pouvais pas jouer pendant l’Euro, j’ai proposé à la Fédération Suisse de rejoindre le staff en temps que soigneur/physio pour aider un peu pour les petites fatigues, les petits bobos, etc. Moi ça me permettait également de pratiquer sur des gens, de rester en contact avec mon métier et ma profession. Je pense que ça donne aussi un petit plus au gens qui sont là, car c’est toujours agréable d’avoir quelqu’un qui peut prendre soin d’eux ou s’ils ont une blessure. Donc voilà…

Je confirme, ça passait extrêmement bien d’avoir quelqu’un qui peut s’occuper une tendinite, une douleur… Tu étais vraiment hyper actif et hyper présent, donc je confirme: engagez-le !

Merci! (rires)

Pour moi c’est tout, donc merci de m’avoir accordé un peu de ton temps ! Tu as la mission de choisir une autre joueuse ou un autre joueur pour le prochain interview. Bon dimanche !

Merci !

Merci à Omer pour ces “5 questions à … ” ! Pour patienter en attendant Greg Zo, lisez les interviews de Vincent, Carole, Joane et Omer! Merci à vous de continuer à suivre cette série qui déchaîne les passions! On se régale!

Omer Kesici Lausanne Foxes Dodgeball 5 questions à

5 questions à … Omer Kesici

C’est le samedi 19 janvier, suite à un entrainement ouvert des Lausanne Foxes, qu’Omer a répondu aux 5 questions de Joane ! Malgré les pensées des autres joueurs observant de loin cet interview, l’ambiance y était bonne et nous n’étions aucunement en train de régler nos comptes.

Joane : Cher Omer, raconte-nous ton parcours dodgeballistique, et comment tu es devenu une star des Lausanne Foxes.

Omer : (Rires) oufff ! euh… star c’est un grand mot, je vais vous le dire ! En fait, ça faisait en tout cas une année que Ludo me disait, « ouais, tu ne veux pas venir les week-end, on s’entraîne à Lausanne » et chaque fois, qu’il disait que l’entrainement était le matin… ben ça me démotivait un petit peu ! J’ai réussi à repousser ça plus d’une année et puis en été 2016, il m’a de nouveau motivé et je suis venu cette fois-ci un peu au début de l’entrainement ! Auparavant je faisais du basket, donc avec des gros ballons, et au moment où j’ai commencé le dodgeball, on jouait avec 3 gros ballons, du coup je me suis dit : « ah mais c’est super cool, c’est facile !». J’ai fait 3 semaines, les règles du jeu ont changé, et il y a eu des petits ballons qui sont arrivés ! Ça a changé la donne ! Et voilà, maintenant c’est la troisième année, donc ça avance gentiment ! Et toujours autant de plaisir !

On raconte que tu es tout le temps en retard, et que tu t’arranges pour arriver après les pompes de l’échauffement : donnes nous tord et expliques nous les raisons de tous ces retards !

(Rires) En fait je crois que j’ai du mal à m’y prendre le matin ! Ce matin c’est l’exemple phénoménal où je suis arrivé à 10h25 au lieu de 10h00 et pourtant je me suis réveillé à 9h00. J’ai pris mon petit café, j’ai pris mon petit déjeuner et une chose en entraînant une autre, c’était 9h55 et j’étais toujours chez moi… Et puis, par pur hasard, les pompes et cette phase un peu compliquée de l’entrainement arrivent toujours au début et ça tombe dans mon petit quart d’heure de retard, donc ce n’est pas volontaire, pas vraiment, mais voilà. Et du coup il y a une rumeur qui me poursuit tous les week-ends …

Tu ne la démens pas vraiment du coup ?

Je ne répondrais pas à cette question ! (Rires)

Malgré cela, tu es présent à de nombreux entraînements : qu’est ce qui te plaît le plus dans le dodgeball et qui continue à alimenter ta flamme pour ce sport ?

Ben au sein des Foxes, et au sein de la Suisse, le grand plus, en tout cas pour moi, c’est l’esprit d’équipe, la camaraderie et vraiment l’ambiance qu’on a ici ! Ça c’est un premier facteur qui pousse à revenir à chaque entrainement, revoir les gens ! Et puis le deuxième, c’est le fair-play, et ce sport que je trouve incroyable ! J’ai vu le film cette semaine, il n’y a pas longtemps, et quand tu regardes le film, tu vois pas trop les gens transpirer, tu te dis « Mais c’est pas trop physique ! » et quand tu viens ici, c’est vraiment intense, c’est dur, c’est tendu pendant le match mais dès que c’est fini, tout le monde redevient ami, tu resserres les mains, tu rigoles et je trouve ça incroyable !

Eh ben… j’en ai la larme à l’œil !

(Rires)

Parlons maintenant du futur : qui seras tu dans 10 ans : plutôt président de la fédération mondiale de Dodgeball ou le MVP des Jeux Olympiques ?

Ohhh des Jeux Olympiques …alors là je ne pense pas que j’y arriverais! Je serais déjà retraité au moment où le Dodgeball sera un sport olympique ! Mais non, déjà si j’arrive à continuer quelques années à ce niveau-là, ce serait déjà top ! Et des rumeurs disent qu’une fédération de dodgeball en Turquie a été créée, qui est donc ma deuxième nationalité donc peut être que je serais le Benno de la Turquie dans 10 ans !

Tu en viens même à anticiper ma dernière question : Sous quelle couleur accompliras-tu tous ces exploits, avec l’arrivée de la Turquie dans le monde du Dodgeball, j’imagine qu’il est difficile de faire un choix. Alors plutôt fondue ou kebab ?

Ahhhh… je suis plutôt fondue ! Mais j’ai un avantage c’est que dans les deux pays, les deux couleurs sont rouges et blancs, donc je dirais que je serais dans les couleurs rouges et blanches !

Merci Omer !

Merci !

En attendant de découvrir qui sera interviewé par ce bon Omer, mettez-vous bien et lisez ou relisez les 5 questions à … JoaneVincent  et Carole.